Marvel Arena - Portail


Forum RPG sur Marvel se déroulant dans un Univers Alternatif !!
 
AccueilSitePortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Derniers sujets
» Il était des gangsters ..
Sam 17 Mai - 0:53 par Gortix

» Gortix , exterminator of human .
Ven 16 Mai - 1:29 par Gortix

» Amira Maghni, Gryf De Fer
Ven 7 Mar - 4:31 par Oblivion

» Le choc des titans
Ven 15 Fév - 0:58 par Thor

» Haro sur le volcan [31/08/02]
Jeu 14 Fév - 23:54 par Iron Man

» Absences
Sam 9 Fév - 0:51 par Oblivion

» Réglement général (à lire avant tout)
Sam 9 Fév - 0:36 par Oblivion

» Le Caméléon
Lun 13 Aoû - 1:56 par Oblivion

» Le Rhino
Sam 21 Aoû - 17:28 par Rhino

Video
Qui est en ligne ?
Il y a en tout 2 utilisateurs en ligne :: 0 Enregistré, 0 Invisible et 2 Invités

Aucun

Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 31 le Lun 3 Mar - 21:19
Bienvenue
 
 
 
 
Qui l'eut cru ? l'ancienne gloire s'est retournée contre son propre peuple et serait à la tête de l'organisation qui sème la terreur sur notre belle ile.
Capturons et pendons ce Traitre !
 
 
 
 
Contexte

L’univers de Marvel Arena est une version alternative du Marvelvers, avec des lignes communes et des divergences.
Quelques repères géopolitiques :


L’Empire de Doom :

    En 1963, le docteur Victor von Doom prend le pouvoir en Latvérie. Le génie dote son sauvage et plutôt rural duché natal d’une industrie technologique de pointe, basée sur la robotique et l’armement qui propulse La Latvérie au rang des puissances économiques et militaire du monde. Le tyran avale vite, dans l’indifférence générale, les pays qui l’entourent et se taille un empire dans l’Europe Centrale qui va de la Pologne à L’Albanie, du Danube aux Balkans. Dans les années 90, l’effondrement du bloc soviétique lui livre sur un plateau d’argent les anciennes républiques qui composées L’U.R.S.S. jusqu’au frontière de La Chine et de L’Inde. Seule La République Socialiste de Russie, issue d'un coup d'état des communistes, conserve une indépendance fragile sous la protection d’une Armée Rouge vieillissante et d’un réseau apocalyptique de silos de missiles nucléaires qui menacent le monde.



L’Amérique du Sud :

    A la fin des années 90, les idéaux communistes, chassées d’Europe de l’Est par Doom, conquiert une à une les républiques bananières d’Amérique latine avant de se répandre sur tout le continent sud-américain avec l’appui de Cuba et du dernier bastion socialiste européen, la mère Russie. L’Amérique du Sud forment désormais un nouveau bloc communiste, encore éclaté aujourd’hui, mais qui caresse des idées de fédération.



La Britania :

    Au cours de l’année 2000, de graves inondations plongent l’Angleterre dans le chaos. L’aide aux victimes de la catastrophe pâtit de la corruption qui gangrènent le gouvernement britannique. Rendues publiques, les malversations des fonctionnaires soulèvent des émeutes. La classe moyenne descend dans les rues et réclame les têtes des corrompus qui s’engraissent sur ses cadavres. La reine Elisabeth II échappe de peu à un attentat contre sa personne. Elle déclare l’état d’urgence et nomme un gouvernement de crise. A sa tête, elle nomme son sauveur, un inconnu dénommé Jim Jaspers. Le nouveau premier ministre promulgue rapidement plusieurs lois visant à limiter les libertés personnelles, en particulier celle des super-humains. C’est ainsi par exemple que le parlement vote un ensemble de textes eugénistes, l’Identity Act, qui définit la norme morale, intellectuelle et physique indispensable pour avoir droit à la citoyenneté britannique. Dans tout le Royaume-Uni, des milices gouvernementales à la solde de Jaspers, secondées par l’armée et la police, font régner l’ordre par la terreur. Les super-humains et les opposants au régime sont sommairement arrêtés, torturés, exécutés ou déporté dans des camps de concentration spécialement équipés pour les recevoir un peu partout sur l’île de Grande-Bretagne. Dans le plus grand secret, avec l’aval du premier ministre, des expériences sont réalisés sur les prisonniers politiques par les élèves d’un grand savant, un obscur lord anglais, Sir Nathaniel Essex, au nom d’un projet d’accroissement du potentiel humain. Sous la pression des ambitions mégalomanes de Jaspers, L’Angleterre devient La Britannia.



L’Europe :

    Lorsqu’en 2001, le parlement français approuve un rapprochement avec la Britania de Jaspers, L’Union Européenne, déjà ébranlée par le départ du Royaume-Uni, se fissure. L’Allemagne réunifiée cède doucement aux avances de Doom. L’Italie et L’Espagne, après des élections qui donnent le pouvoir à des parties socialistes, aux inspirations sud-américaines, font bande à part. Des tensions naissent le long des frontières : tous les états, autrefois économiquement alliés, se regardent avec méfiance, renforcent leurs puissances militaires et tissent de dangereuses alliances secrètes.
    Seules les états scandinaves, sous l’influence des dieux asgardiens, prônent, au travers d’un mouvement mondialiste écologique, un désarmement du conflit qui menace à tout moment d’incendier la planète.



L’Afrique :

    Le royaume de Wakanda, sous le règne inspirée du Black Panther, inspire l’effroi aux dictateurs voisins et insuffle un espoir nouveau aux états d’Afrique Noire et du Moyen-Orient. L’éventualité d’une Afrique traditionnelle unie, fort des richesses de son sous-sol, devient réaliste.
    En 2001, le royaume mutant de Magneto sur l’île de Genosha s’effondre sous l’assaut des robots Sentinelles américains, causant la mort de 16 millions d’individus. Les rescapés, amères, trouvent refuge sur la station orbitale Avalon.



L’Asie et L’Océanie :

    Un à un, les états d’Asie et d’Océanie, craignant un conflit généralisé, ferment leurs frontières, coupent les relations diplomatiques avec le reste du monde et s’isolent.



L’Amérique du Nord :

    Le 11 septembre 2001, une vague d’attentats meurtriers s’abat sur les Etats-Unis. Ils s’inquiètent un peu tard des mouvements nationalistes briton et latvérien en Europe comme des succès du communismes en Amérique latine. La politique du gouvernement américain se radicalise. Les U.S.A. lance une riposte d’envergure mondiale, souvent clandestine, contre le terrorisme et toutes les menaces, de l’intérieur et de l’extérieur, sur leurs intérêts. Au premier plan de cette deuxième guerre froide, une organisation intergouvernementale, le S.H.I.E.L.D., reçoit des pouvoirs accrus ainsi que des fonds quasi-illimités pour mener des opérations comme la résurrection du projet Vengeurs.




Dans le présent, en 2002, le monde est une poudrière que la dissuasion nucléaire parvient de plus en plus difficilement à tenir à l’abri d'un embrasement généralisé qui conduirait à une troisième guerre mondiale et peut-être… à l’Armaggedon.
En attendant, c’est une nouvelle guerre froide qui couve dans laquelle les super-humains sont amené à jouer un rôle majeur.

Chronologie Marvel Arena
Ven 16 Mai - 0:45 par Wolverine
  • 1924
Une pluie de météore s’abat sur l’Ecosse. 26 échantillons sont dispersés dans des laboratoires européens.
Sinister et Iskander travaille pour un laboratoire pharmaceutique en Italie. Ils reçoivent un échantillon qui se révèle être des morceaux d’une forme de vie extra-terrestre corruptrice.

  • 1944
      Février
Le 12 février
Nick Fury, avec ses Howlings, et le caporal Jim Logan, à la tête d’un …

[ Lecture complète ]
Commentaires: 0