Marvel Arena

Forum RPG sur Marvel se déroulant dans un Univers Alternatif !!
 
AccueilSitePortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Le choc des titans

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Bruce Banner
Mr Green
avatar

Masculin Origine : Prodige
Nombre de messages : 2

Feuille de route
Experiences:
1010/100000  (1010/100000)
Puissance:
1/5  (1/5)

MessageSujet: Le choc des titans   Jeu 21 Mai - 2:53

Un jeune homme élancé, au crâne mal rasé sanguinolent, vêtu d'une épaisse chemise à carreaux rouges sur un vieux jean qui a connu des jours meilleurs et d'une paire de grosses chaussures de sécurité tel qu'on en porte dans le bâtiment, gît, inconscient, sur le sol de la cave encombrée d'un vieil immeuble du Village au cœur de Manhattan. Eparpillé autour de lui, se trouve une paire de lunette, une vieil casquette rouge et un sac à bandoulière.

Une fumée épaisse se dégage d'un tas de carton en flammes sous le conduit du vide-ordure dont les parois sales de plusieurs produits hautement inflammables alimentent une colonne de feu qui gagnent les étages à une vitesse effroyable.

Le bâtiment de la 4ème rue ouest est connu des habitants du quartier pour être mal fréquenté. Le sous-sol sert de squat à un gang de chicanos qui trafiquent du matériel volé dans les entrepôts des docks. Les petites frappes ont récemment fait un gros coup en mettant la main par hasard sur des équipements militaires de très haute technologie dont certains irradient une lumière émeraude inquiétante.
Plusieurs personnes s'était montré très intéressés... peut-être trop. Les sommes proposés avait vite fait tourner la tête des jeunes délinquants qui n'avait pas vu venir le retour de bâton.

Banner était arrivé en avance grâce au message empressé du mystérieux monsieur Bleu sur l'étrange ordinateur portable qui le suit dans sa cavale :

M. Bleu a écrit:
    M. Vert,

    Au 17 de la rue ouest dans le Greenwich Village.
    Des pièces du puzzle sont tombées sous la table.
    Elles sont de votre couleur.
    Faîtes vite.


    M. Bleu.

Mais quelqu'un l'a manifestement surpris avant qu'il ait pu trouver ce qu'il était venu chercher et lui a défoncé le crâne sans ménagement avec quelque chose comme une barre de fer. Il n'a pas eu le temps de réaliser ce qui lui est arrivé.
Son corps inanimé est resté caché dans un recoin sombre de la cave.

Maintenant la pièce s'embrase... Les fumées irritent ses voies respiratoires... Les flammes lèchent sa peau et menacent de le brûler vif...
Les surrénales libèrent spontanément dans le sang du jeune homme des flots d’adrénaline...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Donald Blake

avatar

Masculin Origine : Prodige
Nombre de messages : 2

Feuille de route
Experiences:
1010/100000  (1010/100000)
Puissance:
1/5  (1/5)

MessageSujet: Rendez-vous important   Ven 18 Sep - 17:28

Donald Blake, un jeune homme de taille moyenne, aux yeux azurs et aux cheveux blond-paille coupés court, marche doucement dans les rues de Greenwich Village en s'appuyant lourdement sur une canne ancienne en bois qui supplée une jambe droite raide, manifestement impotente. Il porte un complet veston couleur crème, une cravate noir sur une chemise blanche et des mocassins de cuir marron.

L’infirme a rendez-vous dans 20 minutes avec le docteur Stevenson, un spécialiste mondialement reconnu des gonalgies, les douleurs rhumatismales de l’articulation du genou dont souffre Don depuis l’enfance et qui le contraint aujourd’hui à utiliser une béquille pour se déplacer. L’éminent rhumatologue norvégien, de passage pour deux jours aux Etats-Unis, est à la tête d’un programme d’essais cliniques s’appuyant sur une nouvelle classe de molécules visco-supplémentatives à très fort poids moléculaire, qui pourrait remplacer les actuels traitements des syndromes rotuliens aux acides hyaluroniques et autres hyaluronates. Pour Blake, aujourd’hui médecin newyorkais, son homologue porte l’espoir d’une amélioration de son état actuel, le libérant de la souffrance quotidienne mais aussi, pour ne pas dire surtout, de l’emprise que sa canne exerce sur son existence. Cependant, les travaux de Stevenson n’en sont qu’au stade expérimental. Les produits qui sont au cœur du traitement étant synthétisés par des organismes génétiquement modifiés, les tests pourraient durer plusieurs années avant de déboucher sur l’autorisation du protocole par l’Organisation Mondiale de la Santé. Pour Donald, la seule chance de pouvoir profiter rapidement de ces recherches est d’intégrer le groupe de volontaires choisis pour tester le traitement ou à défaut, l’équipe de médecins chargée de l’expérimentation. Il a obtenu in extremis, grâce à un ami, le rendez-vous de la dernière chance dans un restaurant du Village à un pâté de maison de là. L’occasion ne se représentera pas.

En tournant dans la 4ème rue ouest, le docteur Blake réfléchi aux conséquences que pourraient avoir cette rencontre et ne peut s’empêcher de jeter un coup d’œil à la vieille canne de marche au bois finement sculpté qui lui sert d’appui. L’objet semble porter tout le poids de sa malédiction. Perdu dans ses pensées, le jeune homme ne remarque pas immédiatement les passants qui lèvent la tête en s’exclamant et en montrant le ciel. C’est l’odeur de la fumée qui le sort de sa rêverie. Il lève alors les yeux le long de la façade du vieil immeuble en brique rouge des fenêtres duquel s’échappent une épaisse fumée et des cris de détresse. Le bâtiment est en feu et des gens sont coincés à l’intérieur.

Blake regarde la montre à son poignée puis l’édifice. Il sert les dents, hésite puis s’engage finalement en boitant dans une petite ruelle perpendiculaire. Il vérifie que l’endroit est désert avant de soulever sa canne du sol pour frapper le macadam jonché de vieux papiers.
Le choc produit un bruit réverbéré, proche de celui d’une masse en métal heurtant un sol de marbre dans une salle cyclopéenne. Un puissant et soudain champ électrostatique fait se dresser les cheveux sur la tête de l’infirme.

Un éclair de foudre frappe la 4ème rue ouest avec un assourdissant bruit de tonnerre. L’arc électrique aveuglant semble se maintenir l’espace d’un instant entre ciel et terre avant de disparaître.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hulk
Le Behemoth Terrien
avatar

Masculin Origine : Expérimentation
Nombre de messages : 4

Feuille de route
Experiences:
1110/100000  (1110/100000)
Puissance:
5/5  (5/5)

MessageSujet: Hulk...   Mar 9 Fév - 16:49

Dans la cave sombre et enfumée, quelque chose d’une taille anormale bouge en grognant derrière le rideau de feu. La chose bondit soudain.

Un bruit sourd, tonitruant, se fait entendre jusque dans la rue. Le sol tremble brièvement. Les murs de l’immeuble en flamme, qui crache une colonne de fumée épaisse vers les nuages noirs qui s’amoncellent rapidement au-dessus du bâtiment, gonflent soudainement comme si quelque chose d’énorme venait d’entrer en force par le soubassement. Quelques briques délogées tombent sur le trottoir et la façade menace d’en faire autant. Un silence inquiétant tombe sur les lieux du sinistre… puis un rugissement inhumain résonne sur des pâtés de maison. Les secours arrivent sur les lieux. L’univers semble se figer dans un calme effrayant, l’espace d’un battement de cœur… avant que les murs n’éclatent, éventrant l’immeuble, projetant des briques partout dans la rue.
Un géant massif de plus de trois mètres de haut, taillé dans du muscle brut recouvert d’une épaisse peau verte, aux cheveux sombres ébouriffés et vêtus seulement d’un jean trop court, s’extirpe du bâtiment fragilisé sur ses bases en hurlant comme un damné, les poings serrés devant lui. Sa tête énorme abrite deux yeux fous qui exprime une fureur dévastatrice. Le chauffeur d’un camion de pompier, toute sirène hurlante, perd le contrôle du véhicule qui fait une embardée.

La créature folle se jette alors sur le camion rouge comme sur une bête sauvage et l’empoigne à bras le corps pour l’entraîner avec elle dans une série de tonneaux à travers le parc qui fait face à l’immeuble.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fr.groups.yahoo.com/group/Portulan/
Thor
Le Dieu du Tonnerre
avatar

Masculin Origine : Magie
Nombre de messages : 16

Feuille de route
Experiences:
1120/100000  (1120/100000)
Puissance:
5/5  (5/5)

MessageSujet: Re: Le choc des titans   Ven 15 Fév - 0:58

Le vent forcit de manière surnaturelle au-dessus de Greenwich Village tandis que les nuages se massent, plus épais, et s'enroule en cyclone à l’aplomb de l'immeuble de briques rouges qui crachent maintenant des flammes impressionnantes... puis subitement se déchaîne un déluge d'eau, une pluie dense et rageuse, que la tourmente jette sur la façade du bâtiment.

Un autre géant, tout aussi imposant que Hulk malgré ses deux mètres de haut, tout en armure d'écailles comme les anciens guerrier nordique, drapé dans un grand manteau rouge battu par le vent, coiffé d'un grand casque aux ailes de corbeau dont s'échappe une cascade de cheveux blonds, apparaît dans le ciel noire, flottant par magie au-dessus des rues de New York. Dans sa main droite, il tient le manche court, entouré de lanière de cuir, d'un lourd marteau de guerre dont la tête, massive et équarrie, est fait d'un étrange métal bistre dépoli. Il plisse ses yeux bleus dans lesquelles danse une lueur indomptable.

Le temps et les éléments semble l'espace d'un instant s'arrêter pour attendre la volonté de Thor Odinson, le dieu scandinave du tonnerre... juste avant que l'ase, Mjöllnir en avant, ne fonde sur l'immeuble, comme un éclair, défonçant une partie de la façade.

Le Dieu pose le pied sur le sol d'un petit appartement. Autour de lui, tout n'est que flammes et fumées, à l'instar d'une vision étroite du Muspelheim, le pays de Feu qui constitue le neuvième royaume d'Asgard. Sans se soucier de l'incendie combattu par la pluie torrentielle qui fait rage à l'extérieur du bâtiment, Thor part à la recherche des résidents prisonnier du feu.
Très vite, se taillant sans effort un chemin à travers les murs, il en extirpe deux du bâtiments, des enfants, un sous chaque bras, qu'il va déposer en volant plus bas dans la rue avant de retourner immédiatement dans la petite succursale du domaine de Surtur. Il fait ainsi de nombreux aller-retour, sauvant de nombreux mortels, sans se soucier du grand troll à la peau verte dans le parc à côté.

La tempête se déchaîne et le feu se replie dans l'immeuble devant ses assauts.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le choc des titans   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le choc des titans
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» LE CHOC DES TITANS 1981
» LE CHOC DES TITANS 2010
» Event (Rempart est) : Le choc des titans
» [Solo] Le choc des titans
» Le choc des Titans [FB/PV Mori Ranmaru]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Marvel Arena :: New York :: Manhattan :: Le Village-
Sauter vers: